Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Paroles de femmes

« Je souhaite juste dire que le salaire du parent au foyer serait très apprécié dès le premier enfant, car cela permettrait à certaines femmes de pouvoir  élever leur enfant, profiter des moments de la petite enfance et de ne pas culpabiliser très fort parce qu’elles ont dû donner leur enfant à une nourrice. En tant que femme, on devrait avoir le choix. Merci »

 

Pour l’amour des enfants :

ü      « C’est intéressant un enfant »

ü      « C’est l’amour de ses enfants tout simplement. »

ü      « J’ai eu l’impression d’avoir raté plein d’événements dans la vie de mon aîné. J’en ai souffert pour ça, je l’ai pas vu grandir »

Parce que c’est un vrai métier

ü      « Parent au foyer c'est un vrai métier trop peu valorisé et soutenu ! »

ü      « Mère au foyer c'est le plus beau des métiers au monde »

A cause de leur enfance :

ü      « Ma mère travaillait mais à la maison. Elle était présente mais pas très disponible parce qu’elle avait du travail (…) Trop occupée. Elle en souffrait elle-même d’ailleurs. On sentait bien, elle était toujours tiraillée et c’est peut-être pour ça que justement moi, je souhaite que mes enfants aient quelque chose de plus détendu. J’ai des souvenirs qui m’ont marquée, genre, oublier de venir me chercher à l’école. Enfin, c’est pas qu’on m’oubliait, c’est qu’ils étaient coincés.  Ce qu’on vit, on a souvent envie que les enfants vivent autrement.».

ü      « Ma mère n’avait pas le temps. Elle n’avait le temps de rien. »

ü      « Maman était au foyer et très disponible. C’est vrai qu’une maman qui ne travaille pas et d’autant plus qu’il y a une vingtaine d’années, elle était disponible et corvéable (…) C’était très agréable et c’est pour ça que j’essaie avec mes enfants de reproduire ça, de rentrer à la maison. Rentrer de l’école et avoir sa maman qui est là pour le goûter, les devoirs. C’est un peu cette ambiance familiale et détendue que j’aimerais bien retrouver avec mes enfants. »

En raison de ce qu’elles ont éprouvé pour leurs premiers enfants

ü      «Je n’ai pas eu l’occasion d’élever ma première fille, elle a été en nourrice parce que je travaillais. Je trouve que c’est une bonne chose d’être à la maison, avec ses enfants. En profiter quand même. Parce que quand faut se séparer de son bébé à deux mois et demi, l’emmener chez une nourrice, c’est petit. Ca fait mal au cœur. »

ü       « Je ne jurais que par mon travail, mon indépendance financière etc. Avec le congé maternité, j'ai découvert la vie au foyer. Je trouve tellement bien de s'occuper de son enfant (c'est mon premier) que j'ai hâte que mon contrat se termine pour faire un deuxième et rester maman au foyer ! »

ü      « Ca été  très dur pour moi de mettre mon enfant à la crèche, surtout les premiers temps. Sortir le bébé en plein hiver, c’est horrible, je trouve. C’était dur pour le bébé. Mais je pouvais pas faire autrement donc je faisais comme ça et puis c’est tout »

Pour vivre, tout simplement :

ü      « Quand on fait une famille, on devrait justement pouvoir avoir une vie de famille. Ce que la vie actuelle ne nous permet pas. Les femmes sont obligées d’aller travailler. Mais quand on a des enfants, c’est pas une vie de famille »

ü      « Souvent, je me demande pourquoi ils ont des enfant »3 Il y a des femmes qui pourraient se permettre qui n’arrêtent pas mais dans ce cas-là, pourquoi ils ont des enfants ? Moi, j’ai une amie qui est nourrice, elle garde  des enfants de sept heures du matin à sept heures du soir. Pourquoi les familles qui les lui confient ont-elles des enfants ? Elles les voient jamais »

ü      « C’est difficile quand on travaille de leur consacrer du temps. En plus de faire à manger, de s’occuper du linge, de faire le minimum. »

ü       « Si on est au foyer, on est disponible avec eux, plus c’est facile. Quant on travaille, on a tout juste le temps de s’occuper des devoirs à l’école. Si on est à la maison, on peut aussi jouer avec eux, faire des activités à l’extérieur, aller à la piscine ! »

ü      « Quand on a envie d’avoir un enfant, on a envie de passer du temps avec lui »

Toutes les femmes ne sont pas formatées pareil

ü      « Si une mère veut continuer à travailler à 100%, si elle arrive à s’organiser, c’est sa vie. Chacun pense ce qu’il veut. »

ü      « C’est leur choix. Elles préfèrent courir »

ü      « Je vais pas juger non plus, je ne vais pas critiquer non plus. Mais je me dis : comment elles font ? Ca doit être dur pour elles »

ü     « Y a des femmes qui sont comme ça, des femmes qui peuvent pas rester à la maison, qui ont besoin d’une activité. Je les comprends mais bon, pour moi, je sais que c’est pas ça »

ü       « J'ai pris un congé parental d'éducation mais le lien social avec les collègues me manque »

ü       « Je trouve essentiel d'avoir une activité professionnelle. J ai 3 enfants et je ne conçois pas être mère au foyer à temps plein »

ü       « il me tarde de retravailler, même si j'aime profondément mes enfants » 

 

Accueil Remonter