Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Le prix BARBE BLEUE de l'UFE

Ce prix est décerné, chaque année le 9 mars, à l'homme ou à la femme qui a manifesté la plus active misogynie au cours de l’année écoulée

bullet

2005

bullet

2004

C

 

 

Le prix Barbe Bleue 2005 est attribué à Philippe Douste-Blazy

 

(communiqué du 7 mars 2005)

 

A l’honneur en 2005 : Philippe Douste-Blasy, auteur d’une réforme qui devait priver 800 000 femmes de leur pension de réversion et baisser les droits d’un million d’autres. 

 

Au cœur de l’été, le 24 août 2004, Philippe Douste-Blasy signait un décret fixant les nouvelles conditions d’obtention des pensions de réversion du régime général. Il affectait d’être (un peu) plus généreux avec les jeunes veuves de moins de 55 ans (200 000 femmes) pour mieux dissimuler le sort des 2 980 000 autres…

 

Avant la réforme, en effet, la réversion était attribuée sous condition de ressources, la retraite et les salaires de la femme étant seuls pris en compte.

 

Avec le nouveau texte, devaient être également prises en compte les pensions de réversion versées par les régimes complémentaires.

 

Résultat : 30 à 40 % des bénéficiaires allaient perdre totalement leurs droits… et la plus part des autres voir le montant de leur retraite sévèrement écorné (chiffres CFDT – Philippe Douste-Blasy n’a publié aucun document chiffré sur le sujet)

 

Le ministre n’a reculé que devant le tollé suscité par sa mesure.

 

Qui sont les bénéficiaires des pensions de réversion ? A 95 % des femmes …

 

Bravo, Monsieur le Ministre !

 

 

Journée de la Femme : Fillon  lauréat du PRIX BARBE-BLEUE 2004 de la misogynie

 

(communiqué du 6 mars 2004)

 

Les raisons de cette distinction :

 

- M. Fillon montre une solidarité sans faille pour les copains de Régiment : sa réforme des retraites permet aux personnes ayant commencé à travailler jeunes de prendre leur retraite avant 60 ans. Mais elle exige qu’elles justifient 40 années de cotisations. Or le service militaire est assimilé à une année cotisée alors que les années validées pour enfant des femmes ne comptent pas ! Résultat brillant : 85 % d’hommes parmi les 15 000 bénéficiaires de la mesure en janvier.

 

- M. Fillon fait payer aux femmes les retraites des hommes : Quand on n’a pas fait de carrière complète, que l’on soit dans le public ou le privé, grâce à M. Fillon on subit une décote plus qu’injuste (1/2 carrière donnera 1/4 de retraite seulement !). Qui subit cette injustice ? à 75 % les femmes… pour avoir pris le temps d’élever les futurs cotisants ! Qui en profite ? les hommes : c’est ainsi que les économies sont faites pour pouvoir leur payer des retraites complètes à 60 ans !

 

- M. Fillon a le fidèle soutien de M. Jacob, Ministre délégué à la famille : ce dernier prend les femmes pour des bécasses en leur interdisant de prendre un congé parental : « c’est mieux pour elles » dit-il paternellement ! (1)

 

La misogynie d’un homme, on y est hélas habitués. Mais la misogynie d’une femme est plus dure à supporter.


 

L’Union des Familles en Europe rappelle que là où ce sont principalement les mères de famille qui sont spoliées, la condition féminine ne peut être qu’en recul.

 

(1)Pour avoir droit au congé parental,  il faut désormais avoir eu une activité rémunérée de 2 ans dans les 4 ans qui précèdent la naissance du 2e enfant (contre 2 ans dans les 5 ans avant la loi PAJE de M. Jacob) et de 2 ans dans les 5 ans pour le 3ème enfant (contre 2 ans dans les 10 ans auparavant)… et on présente ça comme une avancée !

 

 

Accueil Remonter