Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Manifeste

de l'Union des Familles en Europe

15 septembre 2001

Aujourd’hui, nous sommes tous frappés par l’érosion progressive des politiques familiales, et de l’inégalité de celles menées dans chaque pays européen. Actuellement, alors que la circulation des personnes entre les différents pays européens se développe, les politiques familiales restent dans le champ restreint de chaque pays... !

En outre, le mouvement familial prend des formes très diverses d’un état à l’autre, aussi bien du fait de leur fonctionnement propre, du nombre de leurs adhérents et de leur militantisme, que de l’écoute qu’ils obtiennent de la part de leurs décideurs politiques...

Actuellement, ces mouvements agissent à l’échelle nationale, et les tentatives d’action ou de création de structures communes ont jusqu'à présent été relativement confidentielles... !

En conséquence la promotion de la famille comme outil de renouvellement des générations, comme agent de solidarité et acteur de l’éducation de la jeunesse pâtit de l’inégalité des politiques familiales et de l’éclatement du mouvement familial, sur le plan européen.

Face à cette situation, la création d’une nouvelle initiative pour la défense des intérêts moraux et matériels de toutes les familles (des familles nombreuses, des familles monoparentales…) et des enfants,  tenant compte des réalités contemporaines apparaît comme indispensable en France et en Europe. Il s’agit, en résumé, de :

  * rechercher la prise en compte des questions familiales dans les diverses politiques européennes ; c’est-à-dire préparer une harmonisation « vers le haut » des politiques familiales.

 * regrouper les acteurs, pour dépasser le cadre « représentatif » actuel, en mobilisant directement les associations familiales et les familles qui le souhaitent ; c’est-à-dire construire un mouvement familial fort et écouté par les instances européennes et bien sûr de chaque pays.

 * développer le dialogue sur la famille avec tous les partenaires dans la société : associations de parents d’élèves, associations diverses, syndicats, organisations professionnelles…

 * rendre service aux familles sur le plan européen : sur le plan des échanges linguistiques par exemple…

Suite à une réflexion commune sur ces constats, des responsables familiaux se sont accordés pour proposer la constitution d’une association nationale accueillant les familles, les associations familiales et les fédérations d’associations familiales sans distinction d’origine pour conduire des actions originales et adaptées à la situation actuelle en matière de réalité et de politique familiale. L’ambition de cette association est :

* de rassembler, au-delà des clivages existants, les militants familiaux et leurs organisations pour constituer une force susceptible de peser dans les débats nationaux et européens,

* de mobiliser de nouveaux acteurs, en particulier les jeunes familles qui restent trop souvent en marge du mouvement familial. 

Le dépassement des structures existantes - qui ont vocation à poursuivre leurs activités propres (en particulier de services) - a pour but la recherche d’une dynamique fédératrice nécessaire au plan européen pour atteindre une réelle efficacité et répondre à l’insatisfaction et au désarroi des familles.

L’association prend le nom d’« Union des Familles en Europe » (UFE). Elle va construire progressivement son action dans les mois à venir avec comme priorité de répondre aux débats d’actualité et d’introduire des débats sur des sujets nouveaux.

 

Nous appelons les familles, les responsables familiaux

et les associations familiales à rejoindre

l’Union des Familles en Europe

Accueil Remonter