Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Le Conseil de l'Europe et la Famille

 

Lisbonne, 17 mai 2006 : les 46 Ministres de la Famille du Conseil de l'Europe ont adopté une déclaration politique demandant des mesures en faveur de la famille pour enrayer le déclin de la population :

Ils :

* estiment que des mesures favorables à une politique familiale durable peuvent constituer une réponse aux tendances démographiques actuelles ;

* suggèrent que les gouvernements répondent aux changements sociodémographiques en adaptant leur législation. Dans certains Etats membres, il semble encore exister un vide politique et juridique face à la progression des nouvelles formes familiales telles que les familles monoparentales ou les familles recomposées, qui nécessitent une redéfinition des obligations envers les enfants ;

* attirent l'attention sur le fait qu'une amélioration de la sécurité de l'emploi, en particulier pour les jeunes, ainsi que la participation accrue de ces derniers au marché du travail devraient créer des conditions favorisant le choix d'avoir des enfants et, par conséquent, être également considérées comme un facteur permettant d'assurer l'avenir démographique ;

* pensent que la parentalité, tout en restant liée à l'intimité familiale, devrait être considérée comme un domaine relevant des politiques publiques. Des mesures devraient être adoptées pour soutenir la parentalité et créer les conditions nécessaires à l'exercice d'une parentalité positive. Cette dernière est définie comme un comportement parental qui élève, renforce et fournit une structure ou un ensemble de limites permettant l'épanouissement de l'enfant ;

* reconnaissent que les politiques de l'emploi et de la famille sont étroitement liées. Le marché de l´emploi et les politiques familiales devraient prendre en considération les préférences des personnes en matière de conciliation entre travail et parentalité ;

* considèrent que les pouvoirs publics devraient encore améliorer les politiques visant à concilier la vie professionnelle et la vie familiale. Ces politiques devraient inclure des mesures intégrées, accessibles et réalistes, assurer l'insertion socio-économique des femmes sur le marché du travail et promouvoir le rôle des hommes dans la vie familiale ;

* soulignent l'importance de faciliter l'engagement des parents et des enfants dans et par les politiques publiques, en respectant leurs points de vue et leurs expériences ;

* demandent au Comité des Ministres du Conseil de l'Europe de poursuivre sa précieuse mission dans le domaine des affaires familiales et de porter une attention particulière aux travaux de l'Organisation en matière de parentalité positive et, en particulier, au projet de recommandation aux Etats membres sur ce thème qui est en cours d'élaboration et devrait lui être soumis en 2006 ;

* proposent que la prochaine réunion ministérielle se tienne en 2009 pour faire le bilan des évolutions dans ce secteur et discuter des questions clés et des perspectives d'avenir

                                                                                                        www.coe.int/press

Accueil Remonter