Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Quelles politiques en faveur des

jeunes adultes en Europe ?

 

Données générales

En Angleterre

En Espagne Au Danemark

Angleterre

En Angleterre, les jeunes partent traditionnellement tôt de chez leurs parents. De fait, à 21 ans, la majorité ne vit plus chez papa/maman. Plus du tiers cumule emploi et études. L'endettement est important et préféré à l'aide des parents, vécue sur un mode culpabilisant.

Pourtant la question commence à faire débat, tant les coûts de scolarité ont augmenté.

Jusqu'à la rentrée universitaire 2005, les frais d'éducation universitaire s'élevaient à environ 1 500 livres sterling (2 238 euros) par an. Depuis septembre 2006, les universités ont la possibilité d'augmenter ces frais jusqu'à 3 000 livres par an, soit près de 4 500 euros. À quoi s'ajoute le coût de la vie quotidienne, dans la mesure où la grande majorité des étudiants intègrent des universités situées loin de chez eux. Résultat, selon la Royal Bank of Scotland, un étudiant sur cinq travaille plus de vingt heures par semaine, en plus de ses études. La NatWest bank a calculé qu'en moyenne, les étudiants prévoient, pour un diplôme nécessitant trois ans d'études, des frais globaux de 50 000 euros, dont plus de 20 000 euros en dettes pures.

Révélateur de cette façon de faire, le revenu minimum est ouvert sous conditions de ressources à tous les jeunes majeurs en attente prolongée sur le marché du travail, mais à un taux partiel pour les moins de 21 ans.

Danemark

Au Danemark, les jeunes bénéficient d'une allocation directe et universelle indépendante des revenus des parents ; le jeune dispose de 72 « bons » mensuels
qu'il peut gérer comme il le veut – sous condition de réussite aux examens. Ces bons sont dégressifs en fonction des revenus annexes de l’emploi, et sans limite d’âge :
Cette bourse peut s'ajouter avec un prêt dont le montant s’élève au tiers de celui de la bourse.

Montant mensuel maximum en 2004 :

Bourse :  
étudiant vivant chez ses parents 302 € / mois
étudiant indépendant 606 €
prêt :  
  310 €
TOTAL :  
étudiant vivant chez ses parents 612 €
étudiant indépendant 916 €

Ce système permet à l'étudiant de faire des aller et retour entre la formation et le travail. 55 % des jeunes Danois travaillent ne même temps qu'ils étudient. La "culture du travail" est très ancrée.

Pays Méditerranéens

En Espagne, l'insertion par le travail est tellement difficile que les jeunes quittent en moyenne le domicile parental à ... 27 ans ! (28 ans en Italie, en Irlande, au Portugal ... cette décohabitation correspondant souvent au mariage)

Cette cohabitation tardive n'est pas mal vue même si la génération des jeunes s'appelle elle-même, la "génération des 1000 €", signe de sa précarité.

Données générales

L'aide des parents est prévalente dans de nombreux pays :

Part des transferts familiaux dans le budget mensuel moyen des étudiants
  Espagne Allemagne France Angleterre Pays-Bas Finlande
étudiant chez ses parents 43% 35% 42% 15% 11% 14%
étudiant indépendant 45% 51% 42% 26% 29% 11%

Sources : Cécile Van de Velde - Lille III

 

Accueil Remonter