Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Nos ados.

Leur santé

Leurs vêtements

 

 

Leur santé :

bullet

76 % des pré-adolescents souffrent occasionnellement de troubles du sommeil


Une étude viennoise vient de mettre en valeur cette prévalence chez 332 enfants de 11 à 15 ans. 12 % de ces jeunes déclaraient présenter un trouble du sommeil chaque nuit, et 76 % de troubles occasionnels, les filles étant plus souvent atteintes que les garçons. Environ un quart de ces troubles du sommeil était associé à des ronflements, sueurs nocturnes, sécheresse de la bouche au matin, fatigue diurne ou difficulté de concentration…. Le ronflement qui touchait occasionnellement 19 % de ces pré-adolescents était souvent lié à des cauchemars , des terreurs nocturnes , du somnambulisme  et des éveils nocturnes .

La prévalence des troubles du sommeil chez les pré-adolescents est donc beaucoup plus élevée que ne le portait à croire les études basées sur l’interrogatoire des parents. Parmi ces troubles du sommeil, un quart peuvent être qualifiés d’organiques. Il faut donc y penser systématiquement devant des insomnies chez des enfants de cet âge.


SOurces : Ipsiroglu O et coll. : « Self-reported organic and nonorganic sleep problems in schoolchildren aged 11 to 15 years in Vienna. » Journal of Adolescent Health 2002: 31: 436-442. Copyright Sanofi-Synthelabo France 2003.

bulletPaint Ball : attention aux yeux !!!

 

Malgré l’amélioration des appareils de protection, les blessures oculaires occasionnées lors des joutes de paintball sont de plus en plus fréquentes, surtout chez les garçons, particulièrement friands de ce jeu, et qui le pratiquent souvent dans des conditions de sécurité fort limitées, conclut David Listman (Hôpital St Barnabé, Bronx, New York). Dans ce jeu, les balles sont constituées de fines gélules de gélatine contenant une peinture soluble. Elles sont généralement tirées à une vitesse atteignant 10Km/sec par des armes spécifiques qui permettent à ces gélules d’exploser au contact du corps. Quand il s’agit de la peau, pas de problème, mais quand il s’agit de l’œil, sans protection, les dégâts peuvent être considérables !

En effet, si, la plupart du temps, la peinture ne pénètre pas l’œil, l’impact de la gélule est capable d’entraîner un traumatisme sévère, avec hyphéma, déchirure de l’iris, hémorragie du vitré, abrasion cornéenne, voire cataracte ou hémorragie rétinienne avec contusion de la macula, de quoi provoquer une perte visuelle définitive !

Dans l’étude menée par D Listman, le nombre de blessures oculaires liées au paintball est passé de 545 en 1998 à plus de 1200 en 2000, la proportion de blessures en pédiatrie dépassant 40% ! Et 43% de ces enfants avaient après l’accident une acuité visuelle <20/200 (ce qui s’apparente à la cécité).
« Ce n’est qu’avec un équipement correct, comprenant un casque intégral avec visière incorporée que de telles lésions pourront être évitées »


Listman D “Paintball Injuries in Children: More Than Meets the Eye”. Pediatrics 2004;113(1):15-18. © Copyright 2004 http://www.jim.fr

 

Leur vêtements :