Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

les vacances des familles nombreuses

Partir en vacances, quand on est une famille nombreuse, est l'occasion de récolter les fruits de ses efforts. En effet, nos familles nombreuses adorent se retrouver encore plus nombreuses. L'ivresse du nombre atteint son comble. Et les voici qui débarquent chez les grands-parents, en même temps que les cousins, qui sont eux aussi une famille nombreuse (c'est souvent la "culture" familiale)... Grandes tablées, chambres transformées en dortoirs par classe d'âge, animation, fous-rires, et ambiance de fête assurée !

Mais tout cela suppose, encore une fois, une organisation impeccable. Chez certains, par exemple, des binômes sont constitués : binôme ravitaillement, binôme cuisine, binôme vaisselle, selon les affinités avec un roulement. Mieux vaut éviter que ce soit toujours les mêmes qui s'y collent, car ils le font rarement deux années de suite!

 Chez les grands-parents...

Ainsi les grands-parents sont mis à contribution. Quand ils sont jeunes, les familles de leurs enfants sont encore de dimension supportable, et les vacances se passent (presque) sans anicroches. Et puis, avec le temps, les petits-enfants se multiplient. Il est vrai que les plus grands commencent à passer une partie des vacances chez des amis, allégeant parfois l'effectif. Mais il faut songer à ménager les grands-parents, qui sont de plus en plus sensibles au bruit et au remue-ménage. Alors on tâche de ne pas cumuler plusieurs familles en même temps. On négocie entre frères et soeurs les dates et si on se retrouve ensemble, ça ne dépassera pas un ou deux jours ! Ah ! les grands-parents ! Heureusement qu'ils sont là ! Ils dispensent de bons conseils quand on perd pied, et ont la bonne idée, pendant les petites vacances ou les week-ends, d'accueillir quand c'est possible, un ou deux petits-enfants qui ont ainsi l'occasion d'être l'objet de toutes les attentions ! Le calme et le regard "hors de la mêlée" sont des atouts qu'ils mettent à la disposition de leurs enfants, parfois aveuglés par le tourbillon de la vie quotidienne.

 En maison de location...Sans courses à faire, sans repas à préparer, sans linge à laver !!

 Mais je dois dire que j'ai trouvé une solution extraordinaire l'année dernière : nous avons profité des opportunités de l'Escandille en matière de vacances, et nous sommes allés passer deux semaines de rêve dans cette maison familiale en Vercors gérée par la Fédération FAMILLES DE FRANCE de l'Isère). Qui mieux que la fédération FAMILLES de FRANCE de l'Isère peut comprendre les contraintes des familles nombreuses ? Voilà comment les prix chutent de moitié pour les troisième et quatrième enfants et atteignent la gratuité pour les suivants ! Club pour les enfants de tous âges, activités sportives, promenades, bon air et REPOS pour les parents ! Quel bonheur de mettre les pieds sous la table pour déguster une cuisine dite familiale d'une qualité remarquable ! L'ambiance est très sympathique, les enfants se font des tas d'amis et les parents engrangent de l'énergie pour aborder une nouvelle année dans la sérénité. J'ose à peine vous en parler... parce que vous allez prendre toutes les places !...

 Et pourquoi pas l'hôtel ? Trop cher pour les familles nombreuses !  

 Sports et loisirs...

 Tout cela se fait au prix d'efforts inimaginables pour ceux qui ne le vivent pas. Il faut pouvoir jongler avec les frais d'inscription, le prix des équipements et autres tenues, les horaires des uns et des autres, les compétitions le week-end, opérer parfois un arbitrage quand les évènements se superposent et qu'on est obligé d'en sacrifier un...

 Alors pour-quoi s'acharner au prix de tant d'efforts ? Parce que le meilleur moyen de trouver sa place, son originalité, pour un enfant, au sein d'une famille nombreuse, c'est d'avoir son domaine à soi, où l'on puisse briller (ou se débrouiller au moins) sans subir de comparaison avec le reste de la fratrie. Un moyen comme un autre de ne pas se sentir noyé dans une entité globale et indistincte.

L'avantage des familles nombreuses, c'est qu'en général, chaque enfant ne peut faire au maximum qu'une seule activité. On échappe donc au surmenage constaté dans d'autres familles, où des enfants, débordés, n'ont jamais le temps de rêver le nez en l'air !   

Béatrice STELLA