Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

On ne pense pas tous pareil :

comment les Européens vivent la conciliation vie familiale, vie professionnelle :

 

  

 

France

Italie

Allemagne

Suède

Nous sommes très satisfaits de notre vie de famille

Oui = 30 % des femmes et 31 % des hommes

Oui = 30 % des femmes et 32 % des hommes

Oui = 33 % des femmes et 34 % des hommes

Oui = 54 % des femmes et 50 % des hommes

 

positions

très

proches

 

Il est aussi important pour une femme que pour un homme d’avoir un emploi

Oui =  80 % des femmes et 90 % des hommes

Oui = 92 % des femmes et 90 % des hommes

Oui = 90 % des femmes et 80 % des hommes

Oui = 95 % des femmes et 95 % des hommes

Il nous faudrait plus d’aides financières

Oui =  55 % des femmes

Oui = 50 % des femmes

Oui =   43 % des femmes

Oui = 65 % des femmes

Il nous faudrait plus d’équipements

Oui = 43 % des femmes

Oui = 45 % des femmes

Oui = 47 % des femmes

Oui = 32 % des femmes

 

positions

très

différentes

 

Les femmes sont obligées de choisir entre leur rôle de mère ou leur carrière

Oui = 40 % des femmes

Oui = 45 % des femmes

Oui = 70 % des femmes

Oui = 15 % des femmes

En cas de chômage, faut-il donner la priorité aux hommes ?

Oui = 26 % des femmes et 32 % des hommes

Oui = 37 % des femmes et 48 % des hommes

Oui = 26 % des femmes et 37 % des hommes

Oui = 8 % des femmes et 8 % des hommes

 

positions

variables  selon

les  mentalités

 

Vous êtes femme au foyer, avez vous envie d’avoir une activité professionnelle ?

Oui = 51 % des femmes

Oui = 53 % des femmes

Oui = 63 % des femmes

Oui = 38 % des femmes

Nous partageons les tâches ménagères à égalité

Oui = 29 % des femmes

Oui = 17 % des femmes

Oui = 30 % des femmes

Oui = 40 % des femmes

Le père, s’il gagne  moins bien sa vie, doit-il s’arrêter pour les enfants ?

Non = 60 % des femmes et 60 % des hommes

Non = 75 % des femmes et 75 % des hommes

Non = 32 % des femmes et 37 % des hommes

Non = 48 % des femmes et 48 % des hommes

Le travail de la mère est une bonne chose pour les enfants

Oui = 32 % des femmes et 31 % des hommes

Oui = 53 % des femmes et 48 % des hommes

Oui = 27 % des femmes et 17 % des hommes

Oui = 43 % des femmes et 40 % des hommes

Seriez vous prête à prendre un congé sans solde pour élever votre enfant ?

Oui = 45 % des femmes et 24 % des hommes

Oui =  70 % des femmes et 45 % des hommes

Oui =  45 % des femmes et 23  % des hommes

Oui = 70 % des femmes et 65 % des hommes

Chiffres tirés de l’Eurobaromètre n° 97

 

  

 

Peut on concilier maternité et vie professionnelle ?

La réponse des femmes Européennes

 

Toutes les femmes sont-elles pareilles ?

 

Femmes centrées sur le foyer

fermmes entre-deux

Femmes centrées sur la carrière

20 % des femmes (entre 10 et 30 %)

60 % des femmes (entre 40 et 80 %)

20 % des femmes (entre 10 et 30 %)

La famille et les enfants sont les première priorités tout au long de la vie

Ce groupe est très divers et rassemble des femmes qui veulent combiner emploi et vie familiale.

Elles sont professionnellement instables

Les femmes sans enfant sont nombreuses.

L’emploi est la priorité ainsi que les activités civiques, sportives et culturelles

Préfèrent ne pas avoir d’emploi

Désirent un emploi mais n’ont pas un plan de carrière

S’investissent dans la travail et les activités bénévoles

Les études sont considérées comme une dot culturelle

La formation a été acquise en vue d’obtenir un emploi

Recherche de formations et de qualifications utiles pour la carrière et les autres activités

Le nombre d’enfants dépend de la politique familiale, des ressources de la famille

Peu sensible à la politique de l’eploi

Groupe très sensible à la politique familiale, à la politique de l’emploi, au respect de l’égalité hommes / femmes à l’embauche, à la conjoncture économique, etc.

Groupe très sensibles à la conjoncture économique, aux réformes politiques et aux modes culturelles. Insensible à la politique familiale.

 

Le modèle idéal  selon les pays[1] :

 

Le mari seulement a un emploi et la femme gère la maison et les enfants

La femme a un emploi moins contraignant que celui de son mari et assume la plus grande part des tâches ménagères et parentales

Chacun des conjoints a un travail absorbant et les tâches ménagères et parentales sont partagées à égalité

Italie = 26

Italie = 22

Italie = 43

France = 24

France = 30

France = 46

Danemark = 13

Danemark = 29

Danemark = 58

Allemagne de l’Ouest = 35

Allemagne de l’Ouest = 37

Allemagne de l’Ouest = 28

Royaume Uni = 19

Royaume Uni = 32

Royaume Uni = 49

 

Les femmes peuvent-elles combiner travail et enfants ?

 

 

Autriche

Allemagne

Espagne

Irlande

Portugal

Luxembourg

Italie

OUI

20 %

25 %

40 %

48 %

50  %

53 %

55 %

 

France

Royaume Uni

Grèce

Pays Bas

Belgique

Finlande

Suède

OUI

60 %

64 %

64 %

65 %

70 %

70 %

85 %

 

 

 

 

Danemark

 

 

 

OUI

 

 

 

86 %

 

 

 

                                 Eurobaromètre n° 96

 

 

 

Un consensus très fort :

 

L’enfant doit-il avoir la priorité sur le travail professionnel de la mère ?

OUI : 71 % des hommes de 25 à 39 ans et 70 % des femmes de 25 à 39 ans

         76 %  des hommes de 40 à 54 ans et 73 % des femmes de 40 à 54 ans

 

Un malaise …

 

Le travail de la mère est une bonne chose pour le bien  être des enfants : OUI : 37 % des hommes actifs et 45 % des femmes actives

Le travail de la mère est une bonne chose pour le bien être de la femme : OUI : 80 % des hommes actifs et 86 % des femmes actives

 

 

« Etre femme au foyer, c’est épanouissant » (autre sondage)

Allemands de l’Est : 31 % disent oui

Allemands de l’Ouest : 62 % disent oui

Américains : 78 % disent oui

Italiens : 43 % disent oui

Suédois : 65 % disent oui

Sources : Futuribles juillet août 2000

 

 

 Conclusion :

Lorsqu’on demandait au sage Solon quelle était la meilleure constitution,

il répondait :

« Dites moi pour quel peuple et dans quel pays » 

 

1] Sources Hakim 2000, données de 1987

 

Accueil Remonter

  © Dominique Marcilhacy