Pour défendre les majorations de retraite des familles nombreuses cliquez =>

 

Boire un petit coup, c'est ...

pas seulement agréable, mais aussi

BON pour la santé

 

Au cours des dernières décennies, l'association entre une consommation faible à modérée d'alcool et réduction des risques de maladie coronariennes a été largement démontrée.

Il a été également montré une association identique avec d'autres troubles cardiovasculaires. Ces données sont principalement épidémiologiques, c'est à dire fondées sur l'observation des groupes de population.

Il est généralement admis qu'une consommation faible d'alcool est comprise, chez l'homme, entre moins d'un verre par jour jusqu'à 3 verres maximum (soir 36 grammes d'alcool pur) et chez la femmes jusqu'à 2 verres maximum (soit 24 grammes d'alcool pur).

L'âge, les caractéristiques individuelles et les facteurs environnementaux influencent le niveau à partir duquel les effets négatifs et bénéfiques ont lieu.

L'âge, les caractéristiques individuelles et les facteurs environnementaux influencent le niveau à partir duquel les effets négatifs et bénéfiques ont lieu.

Pour en savoir plus : www.ireb.com

 

Accueil Remonter